IndustriLAB entre en scène

This div will be replaced by the JW Player.

Située à quelques mètres du site de production de Stelia Aerospace, la plateforme d’innovations industrielles IndustriLAB a été inaugurée le 21 mai 2015, à Méaulte. Un pas supplémentaire et décisif pour ce nouveau centre d’excellence, qui incarne aujourd’hui l’industrie du futur.

 

"C’est un grand jour pour la Picardie, Stelia Aerospace et l’industrie en général. IndustriLAB, c’est la concrétisation de l’usine du futur." Cédric Gautier ne tarit pas d’éloges sur la nouvelle plateforme d’innovations industrielles, créée et financée par la Région et l’Union européenne via le Fonds européen de développement régional (FEDER).. Pour l’inauguration de ce pôle d’excellence, le président du groupe aéronautique Stelia Aerospace n’était pas venu seul. Plus de 150 industriels, ingénieurs, chercheurs et autres acteurs académiques étaient présents pour ce grand lancement.

"De tous nos sites implantés en France, Méaulte reste sans conteste notre vaisseau amiral. C’est ici que tout a commencé, c’est ici que tout se crée", continue le dirigeant du numéro 1 européen de la fabrication d’aérostructures. "IndustriLAB en est l’incarnation. C’est un outil remarquable, indispensable pour préparer l’avenir et qui répond totalement à nos deux préoccupations majeures : l’innovation et la formation. C’est par la synergie et la mutualisation des moyens que l’on développe des projets innovants, c’est par la formation que l’on peut faire monter en compétences nos compagnons comme nos futurs employés. Le tout nous permet de dynamiser très fortement notre compétitivité."

Un creuset pour dynamiser l’innovation

L’inauguration a été l’occasion de présenter au grand public les 3000 m2 de halles industrielles, les salles de formation, les ateliers et les différents pôles qui caractérisent IndustriLAB. Au fil du parcours, différentes innovations ont été exposées. Stelia Aerospace, par exemple, y a montré ses solutions de perçage robotisées. A Méaulte, l’entreprise a également mis au point de nouveaux procédés de fabrication d’aérostructures, grâce aux composites, ou développé une machine automatisée de placement de fibres de dernière génération.

D’autres grands groupes industriels picards sont également directement associés à la démarche collaborative IndustriLAB. C’est le cas d’AGCO, qui a expliqué son système d’amélioration de consommation de ses tracteurs, via son projet PEERF-Tract (partenaires : H2P Systems, ESIEE Amiens) ; Montupet, qui a développé avec plusieurs de ses partenaires un système robotisé pour la fonderie de pièces en acier (projet PROOF - partenaires : lycée Marie Curie de Nogent-sur-Oise, Université de Limoges, ESIEE Amiens) ; Mersen, qui a soutenu le projet TRIBAL et aménagé un banc d’essais d’un baguier éolien (partenaires : UPJV-INSSET)...

Depuis 2010, un appel à projets mobilise et finance en effet chaque année l’ingéniosité des ingénieurs, des personnels des centres de recherche et des laboratoires. "IndustriLAB, c’est la mutualisation des savoirs entre le monde industriel et le monde académique", explique Véronique Saint-Ges, la directrice de la plateforme. "Depuis 5 ans, pas moins de 25 projets, soutenus par près de 40 industriels, ont été financés par la Région Picardie. Avec des effets très nets : le projet Patrick, par exemple, a fédéré l’association des paralysés de France, l’ESIEE et Ascodero Productique. Ensemble, ils ont inventé un procédé pour recycler les casques audio distribués aux passagers dans les avions sur les vols long-courrier." A la clé : le maintien de 15 emplois et la création de 10 postes.

Le futur, c’est maintenant

A IndustriLAB, les entreprises peuvent développer en toute sérénité leurs projets. Et peuvent, aussi, tester leurs innovations avant d’engager leur fabrication. A quelques mètres des halles industrielles, une salle hautement sécurisée abrite l’une des "perles" de la plateforme : un espace de réalité virtuelle, financée à hauteur de 50 % par le FEDER.

"Ici, les ingénieurs et les chercheurs vont pouvoir tester en temps réel leurs innovations", avance Seyha Span, de la société Cimpa, une filiale d’Airbus. "La réalité virtuelle, c’est une avancée technologique hautement bénéfique pour les industriels. Grâce au bodytracking et à l’immersion, on peut se mettre à la place d’un mannequin numérique et évoluer dans une usine virtuelle. C’est un outil stratégique, qui permet de booster ses innovations mais aussi de se former pour monter en compétences." Toute la philosophie d’IndustriLAB.

"Placer l’innovation au cœur de la performance industrielle"

Claude Gewerc s’est félicité du succès de l’inauguration d’IndustriLAB. "Cette plateforme symbolise une volonté forte de rassembler les industries autour de l’innovation. C’est cela l’industrie de demain : innover, en mutualisant les moyens, et former les jeunes aux métiers qui recrutent. Grâce à IndustriLAB, grâce à l’apport des différentes entreprises qui collaborent à Méaulte, l’ensemble du secteur industriel va pouvoir franchir de nouvelles étapes."